51eme jour

1er mai : Dans ce miroir flou...

Reflets sur l’étang du milieu

Un magnifique poème de Edouard Baer sur notre confinement

Dans cette image floue,
dans ce miroir qui nous renvoie toujours la même chose,
révolution si lente si lente...
on se dit que quelque chose sort quand même ,
quand moi ici et maintenant c’est devenu tout le monde,
partout et tout le temps,
il ressort une fraternité étrange et involontaire,
une fraternité forcée mais fraternité quand même.

Edouard Baer
https://parismatch.be/actualites/people/394421/edouard-baer-ses-magnifiques-poesies-de-confinement-envoutent-les-stars-et-la-toile-video