Inspirations au jour le jour dans un merveilleux jardin

Une photo et un texte pour chaque journée de confinement

20 décembre : la (seconde) fin d’un projet

De la lumière dans nos fêtes de fin d’année

19 décembre : La fabrique à nuages

De la légèreté au-dessus de nos têtes

18 décembre : Le sourire d’un arbre

Ce visage souriant nous invite à la gaité

17 décembre : L’envol du Roitelet

Oh comme on aimerait prendre son envol comme ce petit roi du Parc !

16 décembre : la beauté et le dégout

L’horreur pour les uns, le beauté pour d’autres

15 décembre : Leçon de stretching

Ce coach de stretching se plie en 4 pour nous aider à nous détendre

14 décembre : Cendrillon dans la rosée

L’herbe pousse, sèche, s’emperle

13 décembre : De la lumière dans notre regard

Que manque-t-il à notre regard ?

12 décembre : Echange entre voisins

Deux rescapées dans les branchages discutent

11 décembre : Clair obscur

Après la pluie vient le beau temps

10 décembre : Le clocher qui frissonne

Saint-Servais frissonne en ce début d’hiver

9 décembre : L’exemple vient d’en haut

Borée fait à présent partie des influenceurs , L’écoutera-t-on ?

8 décembre : Leçon de zénitude

Pratiquer l’effort physique avec lenteur et précision

7 décembre : un douce dérive

Se laisser aller et dériver lentement au gré de l’eau, tel une feuille sur un étang

6 décembre : Blowing in the wind

De la lumière pour nous indiquer où aller

5 décembre : Combattre l’ennemi invisible

Pour combattre l’ennemi, il faut se préparer, surtout s’il est invisible !

4 décembre : Sortir de la brume

Peu peu la ville et ses habitants sortent de la brume

3 décembre : Des branches pour les rêveurs

Rêver et avoir les pieds sur terre ? Pourquoi pas ?

2 décembre : En quête d’équilibre

L’équilibre : la loi de la vie, même chez les plus petits

1er décembre : Le clin d’oeil

Un clin d’œil pour se sentir moins seul

30 novembre : Le pic est passé !

Il y a des pics que l’on est heureux de connaître, d’autres que l’on préfère oublier

29 novembre : Le ciel par dessus les toits

Une paisible rumeur nous vient de la ville

28 novembre : L’ombre de la fête

Les fêtes ne seront-elles que l’ombre d’elles-mêmes ?

27 novembre : Un petit air de fête

Trouver un peu de lumière dans nos sorties

26 novembre : Partagé !

Hiver ou encore automne ? Confinement ou déconfinement ? Vers quoi lever les yeux ?

25 novembre : Demain joue avec hier

Les feuilles, la vie d’hier, jeu dans les mains d’un enfant, promesse de vie

24 novembre : Dériver, comme une feuille...

Laissons-nous dériver, comme cette feuille au gré de l’eau

23 novembre : Au creux du vallon

Qui croirait, s’il ne ne le connaissait pas, qu’un tel endroit puisse exister près de chez nous ?

22 novembre : L’instant suspendu

Ce compagnon de nos promenades a le don de nous surprendre

21 novembre : Ou sont les saltimbanques ?

Les feuilles nous rappellent les artistes qui nous manquent tant

20 novembre : Comme l’eau qui coule

L’eau nous emporte dans un courant de vie

19 novembre : Clarté et flou mêlés

Derrière un rideau de nature, bien net, un être humain, dans le flou...

18 novembre : Errer entre les arbres

Se laisser guider par l’ombre et la lumière

17 novembre : Entre deux eaux

Nos sens sans dessus dessous : on ne sait plus que penser

16 novembre : Matière à réflexion

Le miroir du ciel et de la terre, notre propre miroir ?

15 novembre : D’une lumière à l’autre

Le soleil déclinant allume nos réverbères humains

14 novembre : Sur mon épaule

La légèreté d’une feuille sur une épaule, une invitation a repenser le poids de nos soucis...

13 novembre : Une forêt dans la ville

Notre Parc a parfois des airs de petite forêt urbaine

12 novembre : L’arbre aux pouvoirs magiques

La fontaine de jouvence existe au Parc Josaphat !

10 novembre : Le confinement des coeurs

Des cœurs confinés, presque prisonniers des branches...

9 novembre : Levons les yeux !

Là haut, au sommet des arbres et des couleurs, le ciel, et l’espoir

8 novembre : La fabrique d’endorphines

Et si le sport pouvait nous permettre de garder le moral pendant le confinement ?

7 novembre : De la magie dans notre quotidien

La recette de la magie au Parc : se lever tôt, et profiter de la fraicheur du matin clair, en humant la brume qui s’illumine.

6 novembre : Une autre façon de regarder

Voir la vie en restant éveillé, être aux aguets, dans un éveil permanent

5 novembre : S’asseoir sur le banc

Prendre le temps de s’asseoir, d’écouter et de regarder

4 novembre : Explorer des paysages proches

Le rythme des saisons nous offre la chance de redécouvrir des paysages que nous pensions bien connaître : c’est le moment de les explorer !

3 novembre : Retour à la source

S’abandonner au caprice de l’eau...

2 novembre : Les nuages, l’air, la liberté...

Regarder le ciel et prendre notre envol vers la clarté : laisser ainsi libre cours à notre imaginaire

1er novembre : Retour au jardin du confiné

Retrouver les couleurs et les odeurs de l’automne dans notre merveilleux jardin et s’y ressourcer chaque jour.

2e confinement : l’automne

Pourquoi un deuxième chapitre ?

1er confinement : le printemps

Parfois, ce qu’on ne choisit pas dans la vie, c’est ce qui nous sauve ! (Edouard Baer)

13 mai : Se mettre à reconstruire.

La vie, c’est ce qui se passe quand tout ce qu’on avait prévu n’a pas lieu (Edouard Baer)

12 mai : Les passeurs de lumière

Ils ont du travail, en ces temps qui courent, les artistes poètes. (Par Benoit Coppée)

11 mai : Entre quatre yeux

Voir l’avenir ensemble en regardant dans la même direction

10 mai : L’illumination

Vers un nouveau mode de vie : la vision de Boris Cyrulnik

9 mai : Ouvrir grand ses yeux, choisir la vie

Il n’a que quelques heures et déjà cet oisillon avide de vivre nous émeut

8 mai : Oui mais, parlez-moi du confinement !

Quand je vois ceci, je ne comprends plus très bien ....

7 mai : Une part d’azur à nos pieds

S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur (Lamartine)

6 mai : Se poser et réfléchir

Comme la bergeronnette, on a tout le temps de se poser et de réfléchir , avant de repartir

5 mai : Besoin de lumière(S)

Donnez-nous de l’espoir !

4 mai : Trois points de suspension...

Ce que nous réserve l’avenir et le déconfinement annoncé, nul ne le sait...

3 mai : Naissance et re-naissance

La naissance d’une feuille, image de notre prochaine re-naissance ?

2 mai : Confiné de canard

Rester entre soi, pour se protéger des agressions extérieures...

1er mai : Dans ce miroir flou...

Un magnifique poème de Edouard Baer sur notre confinement

30 avril : Porter l’avenir

Cet oisillon est en pleine confiance sur le dos de sa mère !

29 avril : Un nouveau terrain d’aventure

Les aventuriers en culotte courte en exploration dans le ruisseau

28 avril : Trouver sa place

Cet érable nous inspire dans notre aspiration à retrouver notre place dans ce monde.

27 avril : Le masque de l’arbre

Même cet arbre "arbore un masque" , tout le monde s’y met... !

26 avril : Dans la clarté du matin

Le bonheur du lève-tôt

25 avril : La paix intérieure

Tant que l’on est pas en paix avec soi-même, rien ne parvient à apaiser cette angoisse profonde de vivre.

24 avril : Au soleil dès le lever !

C’est le moment exquis, celui que je préfère : le Parc le matin, lorsque le soleil commence à réchauffer et que les premiers rayons entrent dans le vallon.

23 avril : Les arbres sont bien élevés

Les arbres nous enseignent une forme de pudeur et de savoir-vivre.

22 avril : Le couronnement du poète

Un.e anonyme a couronné le poète ! Un couronnement posthume et naturel bien émouvant pour cet artiste de notre commune.

21 avril : Des airs de Giverny

Le pont dur l’étang du milieu me fait penser à Giverny et aux jardins de Monet.

20 avril : Le petit ténor

On pourrait lancer un nouveau dicton : « Quand les hommes se retirent, les oiseaux chantent ».

19 avril : Au coeur du vert

Je veux marcher dans la forêt... (Texte de Benoit Coppée)

18 avril : L’instant parfait

Tes pensées sont comme ces feuilles, il y en a beaucoup, dans tous les sens...

17 avril : Le plein de vitamines

La bergeronnette a élu domicile sur l’îlot d’un étang.

16 avril : Un printemps paradoxal

Ces feuilles d’érable se parent de couleurs presque automnales alors que qu’elles ne sont qu’à leurs premières heures d’existence.

15 avril : Des fleurs sur l’asphalte

Comme un lendemain de Scharnaval ... végétal !

14 avril : Coupoles sur ciel pur

Dans notre ciel, plus aucun avion ne décolle depuis un mois....

13 avril : Une fauvette chante

Un mois que le confinement a commencé !

12 avril : Ici et maintenant

Garder les yeux ouverts sur la beauté du quotidien.

11 avril : J’ai envie de calme

Je ne sais pas si j’ai envie de revenir dans ce monde. (Texte de Benoit Coppée)

10 avril : Dans un tunnel

Il y a des moments où la traversée d’un tunnel paraît interminable.

9 avril : Le plein de légèreté

Nous sommes convoqués à habiter différemment la Terre en redécouvrant ce qu’elle nous offre de gratuit, qui réjouit le cœur, l’âme et l’esprit.

8 avril : Croire en l’avenir

Ces oiseaux exotiques semblent bien se plaire au Parc.

7 avril : A chacun son fitness

On ne peut plus se rendre à la salle ? On ne peut plus aller courrir où l’on veut ? Le club de Yoga a fermé ? Et bien le Parc fera l’affaire !

6 avril : Ré-aménager son intérieur

Ce lapin de garenne est confiné dans sont terrier toute l’année, mais à chaque nouvelle naissance annoncée, il recommence à aménager son lieu de vie.

5 avril : Un moment de ralentissement

Lorsque l’on est déstabilisé, que l’on sort de sa zone de confort, de ses habitudes, ce peut être l’occasion de prendre du recul, d’avoir un peu plus de distance.

4 avril : Attaché à ses racines

J’aime cette image pour tous les symboles qu’elle contient...

3 avril : Les Lieux de Simples Choses

Un texte de Benoit Coppée

2 avril : Comme dans un jardin japonais

Un texte de Muriel Barbery

1er avril : les messagers du printemps

Rien n’est jamais perdu...

31 mars : Gérer son équilibre

Chaque matin, je m’attends à le rencontrer, mais c’est lui qui décide de l’endroit et du moment...

30 mars : L’envol

Prendre conscience de sa liberté ...

29 mars : Câliner les arbres

Une idée islandaise qui semble inspirer des Schaerbeekois

28 mars : Explosion de vie

Se plonger dans la beauté, contempler la nature qui explose de vie est un bienfait sans pareil

27 mars : S’en sortir sans sortir ?

Etre solidaires en ville ?

26 mars : Le grand saut

Quand tout sera fini, recommencerons-nous "comme avant" ?

25 mars : I want to break free !

Cette image de ce rouge-gorge me fait penser à la chanson de Queen ...

24 mars : En quête d’équilibre

Un funambule dans le parc ! Quelle beau défi , quel belle image !

23 mars : la pose ou la pause ?

Un moment de grâce

22 mars : Regarder par la fenêtre

Lorsqu’on se retrouve coincé chez soi, on se met à regarder plus souvent par sa fenêtre

21 mars : Le juste milieu

Un texte de Emile Ajar

20 mars : la zénitude des magnolias

On est partout chez soi ...

19 mars : Aux aguets

On l’entend souvent marteler de son bec les troncs des arbres, on le voit parfois passer mais il est le roi du camouflage et de la cachette..

18 mars : la foi en l’avenir

La grenouille a déposé ses œufs dans la mare du jardin : un acte de confiance en l’avenir !

17 mars : Le mandala porte-bonheur

Au détour d’un chemin, ce petit chef-d’oeuvre offert à tous : un mandala créé avec des éléments naturels trouvés dans le Parc...

16 mars : Sortir de sa cachette

Vous le croiserez , ou plutôt , IL vous croisera probablement lors de vos promenades au parc ...

15 mars : Se tourner vers le soleil

L’éclosion des anémones

14 mars : Mettre le nez dehors ?

Comme la sitelle qui sort de son nichoir, on a tous un besoin fou de mettre le nez dehors : il fait si beau !

13 mars : L’élan du marronnier

Premier jour de confinement, première image symbolique :

Le Parc Josaphat : la chance des Schaerbeekois

Vivre à proximité de cet endroit magnifique est un privilège.

Mon engagement

La beauté se trouve au seuil de notre porte ...