Les émerveillements au jour le jour d’un randonneur contemplatif

La nature est à son apogée, et ne sait plus où donner de la tête, entre les naissances des animaux, les floraisons, la croissance des fruits et des légumes.
Les champs fraîchement coupés parfument l’air du soir.
Les forets sont encore bien vertes mais leurs bords s’assèchent peu à peu. La campagne commence à paraître un peu plus désordonnée : dans les paysages, le vert fait peu à peu place au jaune ou au brun.
Dans les haies, les oiseaux ne chantent plus beaucoup : les jours raccourcissent, on se prépare déjà à l’automne.